Contes & légendes MELLÉ

K comme … Koquerat femme MELLÉ

Aimée Cécile Rosalie reprend son chemin à travers les bois pour aller vers la maison de MELLÉ Jules Henri et y rencontrer sa femme KOQUERAT Geneviève Eugénie Julie comme lui a conseillé Arilys.

58649055ee1c3df441cfd3db969bf3f2

Ce sont des cousins éloignés qu’elle connaît peu, lui est maçon, elle ouvrière en boutons, propriétaires d’une ferme hors ville. Elle est née le 28 mai 1832, lui  le 7 avril 1829 à Gouvieux.  Ils s’y sont mariés le 25 avril 1854 

Tous deux sont dehors quand elle arrive,  ils sont nullement étonnés de la voir venir, comme si ils l’attendaient depuis longtemps. Ils lui proposent de dîner avec eux.

Pendant le repas Aimé Cécile Rosalie leur parle de sa quête et leur donne des nouvelles de la famille. Elle rencontre aussi pour la première fois leur fils Jules MELLÉ né le 20 janvier 1857. Vers la fin de soirée Geneviève Eugénie Julie KOQUERAT l’entraîne vers l’orée du bois et lui dit de fermer les yeux en restant immobile.

De longues minutes passent, elle entend sa cousine siffler une mélopée … tout à coup, des bruits de galops se font entendre …

– » Tu peux ouvrir les yeux maintenant  » lui dit enfin sa cousine

14ryamw21gnrrg

Devant elle se tient une magnifique licorne, couleur lune aux sabots d’argent, de grands yeux couleur ambre la regarde et semble la sonder jusqu’au tréfonds de son âme …

Sa corne lui semble avoir  une teinte laiteuse avec des reflets irisés comme ceux d’une opale.

– » C’est Ocrelune, elle est venue du royaume des licornes exprès pour t’aider à vaincre Furyos le Noir, bonne route à vous deux  »

– » C’est Ocrelune, elle est venue du royaume des licornes exprès pour t’aider à vaincre Furyos le Noir, bonne route à vous deux  »

Enfourchant Ocrelune, Aimée Cécile Rosalie sent une espèce de lien se tisser entre la licorne et elle. Comme si leurs esprits se mettaient en communion tous les deux.                         Une voix lui murmure:

– » Laisse-moi te guider, je te montrerai des lieux et des gens que tu ne soupçonnes même pas … Toi et moi, maintenant, nous ne faisant plus qu’un … »

Plus vite que la lumière, elles filent toutes deux à travers la campagne …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. jobris dit :

    Bonjour, ne nous laisse pas sur notre faim!!!
    Le suite SVP 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Lolo Heureuse dit :

      😀 Non non, rassurez vous, je vais finir, juste quelques soucis familiaux qui me font prendre du retard :/
      Merci 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s