Contes & légendes MELLÉ

J comme … Jacqueline MELLÉ

Le temps passe et Aimée Cécile Rosalie ne veut pas s’attarder trop longtemps, elle va parler à la reine :

– » Dans cette forêt, je peux passer mes journées à apprendre plein de choses … Les plantes sont magnifiques et elles ont même des effets magiques ! J’ai appris à utiliser certaines d’entre elles pour créer des baumes. Je connais plusieurs incantations maintenant et j’ai développer d’autres pouvoirs mais je ne puis rester plus longtemps parmi vous …  »

Usant de toute la courtoisie possible, elle exprime le désir de pouvoir quitter la forêt.  Mais la Reine des Fées balaie cette demande d’un geste de main :

– » Ce serait trop tôt. Tu ne peux pas t’en aller aussi vite. Il te reste une dernière chose importante à apprendre, ensuite je suis prête à te laisser partir comme tu le demandes … Savoir te servir de l’Aiedail !  »

Le pouvoir de voyager dans le temps ! L’émotion s’empare d’Aimée Cécile Rosalie à l’idée d’un savoir si puissant. La fée Arilys s’approche d’elle pour lui expliquer la façon de s’y prendre:

-« Met le collier et ferme les yeux en invoquant Séléné trois fois et le nom de la personne ou l’année que tu désires voir, un tourbillon se formera autour de toi, constituant un espace sphérique qui te permettra de voyager … tu vas essayer en allant voir ton aïeule Jacqueline MELLÉ de 1663  »

3o6ubedjjfaxxhvzyu      Avec fébrilité elle prend l’Aiedail et commence l’invocation, le paysage autour d’elle se met à tourbillonner dans un maelström et un vertige la gagne. Une sensation d’engourdissement se répand peu à peu dans tout son corps, tout gestes devient impossible, elle a l’impression d’être paralysée, pétrifiée, elle plonge dans les ténèbres…

 

Lorsque l’obscurité se dissipe, elle cligne des yeux et se frotte les paupières, la lumière du jour l’éblouit, une sensation, impression de s’éveiller d’un lourd sommeil et sans rêve …

Elle se retrouve dans une grange, en face d’elle une femme la regarde en souriant

– » Bonjour, tu dois être Aimée Cécile Rosalie, la fée Arilys m’avait prévenue de ton arrivée. Je suis Jacqueline MELLÉ ( MESLEY), née le  31 octobre 1663 à Gouvieux, fille de Pierre MELLÉ  et MAILLART Marie. J’exerce la profession de nourrice »

– » Bonjour !! oui, c’est moi, j’ai vraiment voyagé ?  » demande-elle, encore incrédule …

– » Oui, oui ! tu as bien changé d’époque, tu es exactement au jour du 17 novembre de l’an de grâce 1687, je me marie aujourd’hui avec mon tendre Charles HANNICLE, un bon boulanger. Mes témoins seront mon parrain RIOULLET Mel  et ma marraine COURTIERE Jacqueline. Mes huit soeurs seront mes demoiselles d’honneur et mon frère Pierre un garçon d’honneur. Mais maintenant tu dois repartir voir Arilys, raconte-lui mes dires et voici une bague gravée d’un M pour MELLÉ  , ce sera la preuve que ton voyage à bien fonctionner. Au-revoir »

 

Refaisant le voyage en sens inverse, elle se retrouve devant Arilys. En lui montrant la bague, elle lui raconte les dires de Jacqueline. La fée se réjouit pour Aimée Cécile Rosalie que tout ait bien fonctionné.
Cette fois-ci la reine acquiesce à son départ, elle lui fait ses dernières recommandations:
– » Va voir Geneviève Eugénie Julie KOQUERAT, la femme de MELLÉ Jules Henri, elle t’offrira un présent précieux pour t’aider dans ta mission. Et surtout ne dévoile jamais où nous sommes . »

xrvxtxzfzjpcw

 

Elle lui fait un signe de la main et disparaît dans les airs en un instant.

Aimée Cécile Rosalie se retrouve à nouveau seule dans la forêt, prête à poursuivre son chemin vers de nouvelles aventures …

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s