Histoire d’un bébé …

poncé

Poncé-sur-le-Loir (72) un heureux événement vient d’avoir lieu dans la famille … le petit Léon René vient de montrer sa joli frimousse . Il est le sixième enfant de la fratrie, le ménage n’est pas bien riche mais ils vivent modestement et heureux comme n’importe quel couple du village … apparemment .
Julien et Marie se sont unis dans leur village de naissance à Poncé un 26 novembre 1827, bien jeunes tous les deux, lui n’a que vingt ans, elle dix neuf ans .

Marie est orpheline, c’est son oncle Louis qui l’a conduit jusqu’à l’autel ce jour là, Julien lui, a encore son père et sa mère présent à ses côtés pour l’accompagner. Bien vite les enfants arrivent … Le couple doit certainement bouger pour le travail, car hélas je n’ai retrouvé que deux enfants du couple jusqu’ici .
Est-ce au cours d’un de ces déplacements que Julien (34 ans) rencontra la dame J-L .M. (36 ans) ? je ne sais pas … une liaison débute …  cette dame est domestique à Poncé

251613

Marie l’a t’elle su, s’en est elle douter … rien ne l’indique .

Arrive le jour du 7.2.1841, Léon René naît, Marie est heureuse … mais le 17 février 1841, à dix jours le petit meurt … et là, tout bascule dans la vie de Marie !

Son mari Julien est arrêté et la dame J-L .M. aussi, ont découvre qu’ils sont amants …

J-L .M. est accusée d’avoir donné du poison à Léon René et de l’avoir tué .                                         La dame se défend et affirme :
–  » C’est l’idée de Julien !  » .
–  » C’est lui avec ses belles promesses, mensonges qui m’a convaincue de passer à l’acte »
– » C’est lui qui m’a expliqué comment faire  » .

L’ enquête démontre que c’est bien lui qui s’est procuré le poison et le lui à donné avec les instructions pour s’en servir … de l’acide sulfurique !!!

J-L .M. et Julien sont condamnés aux travaux forcés à vie . Mais avant d’y partir, ils sont exposés tous les deux sur la place publique de Poncé sur le Loire pendant une heure, à genoux avec un écriteau bien lisible au dessus de leurs têtes expliquant qui ils sont, leur profession, domicile, la cause et la duré de leur peine .                                                                          Pauvre Marie , qu’elle enfer cela a du être, trahie dans son amour, meurtrie en son coeur de mère et devoir sans doute être au centre des conversations du village  quel désespoir .

Et J-L .M. comment a t’elle pu commettre cet acte si horrible ?                                             Pourquoi Julien a voulu tuer son fils ?

Les deux amants diaboliques échappent de peu à la peine de mort, des  » circonstances atténuantes  » leur sont trouvées … lesquelles, je ne sais pas ! ( et mon coeur de maman n’en trouve pas  :- (  )

Il y a encore tellement de questions qui (me ) demeurent sans réponse …

J-L .M. sera envoyé à la prison de Vannes (56) et y décédera le 5 mars 1849 au bout de huit années .

prison vannes                                                                                                                                                                                                  Julien sera envoyer à Toulon au bagne …. mais son histoire à lui n’est pas encore fini …

Au prochain article …

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. jmg013 dit :

    Excellent récit, mais on se demande le mobile des deux amants en empoisonnant cet enfant qui, apparemment, ne gênait pas leurs ébats.

    J'aime

    1. Lolo Heureuse dit :

      Je me le demande aussi … rien n’est indiquer dans le procès et jusqu’ici, je n’ai rien découvert de plus …

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s